Planète conso

Histoire de l’emballage

  • L’emballage

L’emballage à travers les siècles

L’emballage fait partie de l’histoire de l’homme. Au début, feuilles, écorces, coquilles ou organes d’animaux étaient utilisés pour protéger les aliments. Il y a plus de 12 000 ans au Japon, les pots en argile ont commencé à être utilisés, et l’invention du tour de potier il y a 7 000 ans en Mésopotamie, en a permis la production massive. C’est le cas notamment des amphores, dont l’usage remonte à 1 500-500 av. JC. Déjà à cette époque, était inscrit par exemple le nom du fabricant ou la date de fabrication.

D’abord une affaire de logistique...

Avec l’industrialisation, une ère de prospérité s’ouvrait. La production de marchandises toujours plus nombreuses ne permettait plus de travailler selon les méthodes traditionnelles. Les aliments devaient maintenant être transportés, stockés et distribués de façon aussi rationalisée et rentable que possible. Pendant longtemps, le verre et le métal ont constitué les principaux types d’emballages utilisés. Mais le verre était lourd et le métal coûteux. C’est pourquoi le premier emballage en carton pour le lait est apparu en Amérique dans les années 1930. En 1951, le fondateur de Tetra Pak, Ruben Rausing, créa un emballage en carton de forme tétraédrique qui ne passa pas inaperçu. Ce type de conditionnement était totalement inédit. Sa fabrication ne nécessitait que peu de matériau, il ne contenait pas d’air et offrait un niveau d’hygiène inégalé. Il annonçait aussi de nouvelles opportunités d’économie et de positionnement pour les fabricants alimentaires.

... puis d’hygiène En 1961 est apparue une nouvelle innovation : un emballage aseptique en carton qu’on pouvait remplir dans des conditions stériles de lait hautement pasteurisé, et synonyme de confiance pour les consommateurs. Il n’était plus nécessaire de conserver au froid les produits sensibles à la chaleur, comme le lait, pour les transporter ou les stocker. Ces nouveaux emballages rendaient également envisageable la distribution de lait frais dans des zones où elle avait jusque-là été impossible.

L’ère du libre service : quand c’est le consommateur qui choisit

Avec l’arrivée du supermarché, l’emballage alimentaire a dû répondre à une nouvelle demande. Il lui fallait dorénavant être pratique et efficace, aussi bien pour le détaillant que pour le consommateur. Les emballages sont ainsi devenus un support de publicité qui permettait de communiquer directement avec les consommateurs. Ils servent à identifier le produit et son fabricant, à se distinguer des concurrents et à être suffisamment économiques pour être compétitifs.

L’emballage, carte de visite du produit

Au cours des années 1980, le temps est devenu de plus en plus précieux. Les consommateurs se sont mis à privilégier l’aspect pratique. La diversité des produits et des emballages a alors augmenté, rendant le choix encore plus difficile pour les consommateurs, en même temps qu’une préoccupation grandissante pour l’environnement. L’emballage se présentait alors comme la carte de visite de la marque et du produit. C’est un support de publicité non négligeable pour l’entreprise, que ce soit dans les magasins ou sur la table des consommateurs. Le message qu’il transmet est aujourd’hui un élément primordial au moment du choix dans les rayons.